Le Ptit Boisnheur

   

Le Créateur

     

                                         Bon ben apparemment c'est moi le créateur. 

 

 

                           Moi, . . . ben je suis une sorte de croisement entre un Frankenstein et un

                       chirurgien esthétique du bois.  Ma passion c'est de donner une autre destinée à ces

                    pauvres arbres qui penser finir en humus ou tout feu tou flamme. Tous cela n'est bien

                  sûr pas sans souffrance.

                 Mais comme disais les chinois à une époque :

                                             " Il faut souffrir pour être beau ". 

 

        Alors je me concerte avec Mr BOUTDEBOIS. Je veux tous connaitre de lui. Qu'elle sont ses rêves, ses

       envies, ses ambitions, ses atouts, ... Une passion pour les poils, tu seras peigne. Un besoin d'un peu de chaleur,

     pourquoi ne pas devenir une spatules. Bref, c'est une étape importante car une fois le procéder lancé, c'est compliqué

     de revenir en arrière.

 

Et c'est parti !

  Hummm ! Que de frissonnement lorsque le doux crissement de la lame se fait ressentir au contact de son veinage.

 Pas d’anesthésie pour monsieur, j'ai régulièrement besoin d'avoir son avis. Vous vous sentez trop imposant, laissez moi

  vous rapper encore un peu de matières. Trop cartésiens, laissez vous donner plus de rondeur.

 

  On arrive alors à la phase qui consiste à lui caresser un maximum sa peau, très importante car malheureusement

   elle influenceras son avenir. Et oui, dans une société où l'apparence n'a jamais eu autant d'importance. Il lui faudra

   trouver une personne qui saura le reconnaitre à sa valeur. Qui souhaiteras partager un moment de sa vie avec lui.

 

    C'est donc en me sentant investit d'une mission et émmerveiller par la magie que ces instant  me procurais que je

      suis devenu  :

 

Le Ptit Boisnheur

                                        Hummm !

                       Que de frissonnement lorsque

                le doux crissement de la lame se fait

           ressentir au contact de son veinage. Pas d’anesthésie

       pour monsieur, j'ai régulièrement besoin d'avoir son avis.          Vous vous sentez trop imposant, laissez moi vous rapper          encore un peu de matières. Trop cartésiens, laissez vous

    donner plus de rondeur. 

    On arrive alors à la phase qui consiste à lui caresser un               maximum sa peau, très importante car

         malheureusement elle influenceras son avenir.

            Et oui, dans une société où l'apparence n'a

                   jamais eu autant d'importance. Il

                            lui faudra trouver une

                personne qui saura le reconnaitre à sa

            valeur. Qui souhaiteras partager un moment

         de sa vie avec lui.

        C'est donc en me sentant investit d'une mission et                 émmerveiller par la magie que ces instant  me

          procurais que je suis devenu  :

             

              LE PTIT BOISNHEUR

 

                                   Alors je me concerte

                        avec Mr BOUTDEBOIS. Je veux

                  tous connaitre de lui. Qu'elle sont ses rêves,

                ses envies, ses ambitions, ses atouts, ...

              Une passion pour les poils, tu seras peigne.

            Un besoin d'un peu de chaleur, pourquoi ne pas devenir

            une spatules. Bref, c'est une étape importante car une

          fois le procéder lancé, c'est compliqué de revenir en

           arrière.

Et c'est parti !

       

 

 Bon ben apparemment c'est moi le créateur. 

 

 

 

                           Moi, . . . ben je suis une sorte de croisement entre un Frankenstein et un

                       chirurgien esthétique du bois.  Ma passion c'est de donner une autre destinée à ces

                    pauvres arbres qui penser finir en humus ou tout feu tou flamme. Tous cela n'est bien

                  sûr pas sans souffrance.

                 Mais comme disais les chinois à une époque :

                                             " Il faut souffrir pour être beau ". 

 


        Alors je me concerte avec Mr BOUTDEBOIS. Je veux tous connaitre de lui. Qu'elle sont ses rêves, ses

       envies, ses ambitions, ses atouts, ... Une passion pour les poils, tu seras peigne. Un besoin d'un peu de chaleur,

     pourquoi ne pas devenir une spatules. Bref, c'est une étape importante car une fois le procéder lancé, c'est compliqué

     de revenir en arrière.

 

 

Et c'est parti !

  Hummm ! Que de frissonnement lorsque le doux crissement de la lame se fait ressentir au contact de son veinage.

 Pas d’anesthésie pour monsieur, j'ai régulièrement besoin d'avoir son avis. Vous vous sentez trop imposant, laissez moi

  vous rapper encore un peu de matières. Trop cartésiens, laissez vous donner plus de rondeur.

 

 

  On arrive alors à la phase qui consiste à lui caresser un maximum sa peau, très importante car malheureusement

   elle influenceras son avenir. Et oui, dans une société où l'apparence n'a jamais eu autant d'importance. Il lui faudra

   trouver une personne qui saura le reconnaitre à sa valeur. Qui souhaiteras partager un moment de sa vie avec lui.

 


 

                           Bon ben apparemment c'est

                        moi le créateur. 

                      Moi, . . . ben je suis une sorte de croisement entre       un                 un Frankenstein et un chirurgien esthétique du bois. 

                    Ma passion c'est de donner une autre destinée à ces

                 pauvres arbres qui penser finir en humus ou tout feu tout            tout flamme. Tous cela n'est bien sûr pas sans

              souffrance.

               Mais comme disais les chinois à une époque :

                              " Il faut souffrir pour être beau ".